Coureur de fond

Surnom : La locomotive tchèque  •  Lieu : Kopřivnice  •  Naissance : 19/9/1922  •  Décès : 22/11/2000 à 78 ans

Taille : 1.82 m  •  Poids : 78 kg

Palmarès 

  • 1 médaille d’or sur le 10.000 m (29 min 59s 06) aux jeux olympiques de Londres en 1948

  • 1 médaille d’or sur le 5.000 m (14 min 06 s 6) aux jeux olympiques de Helsinki 1950

  • 1 médaille d’or sur 10.000 m (29 min 17 s 00) aux jeux olympiques de Helsinki en 1950

  • 1 médaille d’or sur le marathon (2h23min 03s 02) aux jeux olympiques de Helsinki en 1950

  • 1 médaille d’or sur le 5.000 m (14 min 03s 00) aux championnats d’Europe de Bruxelles en 1950

  • 1 médaille d’or sur le 10.000 m (29 min 12s 00) aux championnats d’Europe de Bruxelles en 1950

  • 1 médaille d’or sur le 10.000 m (28 min 58s 00) aux championnats d’Europe de Berne en 1954

RECORDS

  • 18 records du monde et seul homme à détenir 8 records du monde différents

  • Invaincu sur 10.000m sur 38 courses de 1948 à 1954

  • Il est le seul coureur à avoir gagné le 5.000m, le 10.000m et le marathon à la même édition des Jeux Olympiques

L’HOMME

Il est reconnu comme l’un des plus grands coureurs de tous les temps. Sa passion pour la course à pieds l'a poussé à faire des entraînements hors du commun… Il était capable de s’imposer de 40 x 400 m et même des 100 X 400m !
C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine du « fractionné », bien connu par tous les athlètes.

Après sa carrière sportive, il est nommé Colonel dans l’armée tchèque et ne tarde pas à s’opposer au régime en place. Il sera relevé de ses fonctions et condamné à travailler dans les mines d’uranium. Il sera réhabilité en 1975.

Il sera intronisé au Panthéon de l’athlétisme de l’IAAF en 2012.

Il reçoit en 1975, le prix Pierre de Coubertin des Nations unies pour la promotion du fair-play 

ANECDOTES 

Pour ne pas sentir le poids de ses pieds lors des compétitions, il courait avec des bottes de l’armée dans la neige et le froid pour repousser les limites en permanence.

Critiqué pour l’inélégance de son style de course (tête décalée et visage grimaçant), il répondait « je n’ai pas encore le talent de courir et de sourire en même temps ».

Reconnu aussi pour sa gentillesse, il offre l’une de ses médailles d’or à Ron Clarke (athlète australien) qui n’avait pas pu remporter le titre olympique à Mexico en 1968.